Publica Logo

PUBLICA vous informe L'exercice 2018

PUBLICA vous informe L'exercice 2018

PUBLICA dresse le bilan d’un exercice animé et riche en intensité. Du fait des turbulences qui ont secoué les marchés financiers et du mauvais rendement des catégories d’actifs, la performance globale n’a atteint que -3,26% pour un degré de couverture de 101,2% au 31 décembre 2018. Grâce à sa bonne structure de coûts, à l’adaptation opportune des paramè­tres techniques sur la base de conditions réalistes et à l’optimisation constante de ses processus, PUBLICA maintient le cap et est en bonne posture pour l’avenir.

Des placements malmenés, au cours de l’exercice, par les turbulences des marchés financiers

Tandis que l’année 2017 s’est avérée calme et profitable en termes de placements, les marchés financiers ont, en 2018, été en proie à d’importantes turbulences. Pour l’exercice sous revue, PUBLICA n’affiche des rendements positifs que dans quelques catégories d’actifs. Avec une performance globale négative de -3,26% au 31 décembre 2018 (contre +6,75% l’année précédente), le degré de couverture global de PUBLICA à la fin de l’année sous revue s’établit à 101,2% (contre 107,1% l’année précédente). Ce qui s’était avéré vecteur de performance en 2017, n’a pas joué en sa faveur en 2018: les investissements en actions, en emprunts de pays émergents ainsi qu’en métaux précieux ayant, contrairement à l’année précédente, subi une dépréciation parfois significative, il n’a pas été possible de parvenir à un meilleur résultat durant l’exercice sous revue. Un rendement positif a été obtenu avec les placements immobiliers et les investissements en dette privée d’infrastructure. Deux caisses de prévoyance présentent un léger découvert.

Bas niveau des frais d’administration, transparence élevée en matière de frais

En 2018, les frais de gestion administrative par personne assurée ou bénéficiaire de rente s’élèvent à 171 francs en moyenne (contre 170 francs l’année précédente), les frais de gestion de la fortune à 0,19% (contre 0,20% l’année précédente) alors que les frais dits TER (Total Expense Ratio) s’établissent à 0,12% en 2018. Depuis des années, ces valeurs se sont stabilisées chez PUBLICA à ce bas niveau et offrent une transparence de 100% en matière de frais.

Des paramètres techniques réalistes

Au 1er janvier 2019, PUBLICA a adapté les paramètres techniques pour être en mesure d’honorer à long terme ses engagements financiers à l’égard des personnes assurées et des bénéficiaires de rentes. L’environnement marqué par la faiblesse persistante des taux d’intérêts, l’insuffisance des rendements attendus sur les placements et l’allongement de l’espérance de vie des bénéficiaires de rentes font de la réalisation de cet objectif un enjeu toujours plus ambitieux. Depuis le 1er janvier 2019, le taux de conversion à l’âge de 65 ans pour les hommes et de 64 ans pour les femmes est passé à 5,09% (contre 5,65% auparavant). Pour les personnes assurées, cet abaissement du taux de conversion se traduit de prime abord par des réductions de rentes. Pour en atténuer les effets, les organes de PUBLICA ont adopté différentes mesures d’amortissement en fonction de leurs capacités financières. La réévaluation des capitaux de prévoyance des bénéficiaires de rentes au 1er janvier 2019 a conduit
à une baisse du degré de couverture global, lequel s’établit à 97,9% (contre 101,2% au 31 décembre 2018). Le bon côté de la médaille, c’est qu’au
1er janvier 2019, l’objectif de rendement a lui aussi été revu à la baisse. À long terme, ce sont les caisses de prévoyance et donc, les personnes assurées, qui en profiteront.

Optimisation des processus et orientation client

L’année sous revue a vu la réalisation des préparatifs et de la migration du nouveau logiciel d’administration des données des personnes assurées et des rentes au 1er janvier 2019. Le nouveau produit PK/S est sorti vainqueur de l’appel d’offres public et présente les avantages d’une solution résolument moderne: des processus plus efficients pour des coûts moindres. En parallèle, PUBLICA a remplacé l’ancien portail pour les employeurs afin de mieux tenir compte de leurs besoins et de renforcer sa communication en ligne avec eux. En 2018 aussi, notre clientèle s’est dite très satisfaite de PUBLICA, ce qui, sur fond d’adaptation des paramètres techniques, n’allait pas de soi et procède de la confiance dans le fait que PUBLICA agit exclusivement dans l’intérêt des destinataires.

Informations complémentaires

Caisse fédérale de pensions
PUBLICA

Eigerstrasse 57
3007 Berne
Suisse

La loi impose à PUBLICA d’informer les personnes qu’elle assure et celles à qui elle verse une rente. Nous continuerons donc de vous envoyer chaque numéro de notre magazine électronique. Le magazine électronique de PUBLICA est semestriel.