Publica Logo

N° 1 – 2020 Gros plan sur...

N° 1 – 2020 Gros plan sur...

Les stratégies de développement durable dans la gestion de fortune

Le nouvel indice boursier climatiquement efficace de PUBLICA

Le développement durable est un mot-clé dans la recherche de réponses efficaces aux enjeux sociétaux les plus pressants – et les investisseurs institutionnels ne sont pas les derniers concernés. Mais quelle forme prend concrètement l’action durable dans la gestion de fortune? Existe-il des stratégies de développement durable taillées pour les caisses de pensions? Et comment PUBLICA s’assure-t-elle que son action a un impact sur le développement durable? Dans cette édition de notre magazine clients, nous nous proposons de prendre l’exemple de l’indice boursier climatiquement efficace pour vous montrer comment PUBLICA procède, en pratique, pour investir de manière responsable.

Conformément au but qui lui a été assigné par la loi, PUBLICA gère sa fortune de manière à être en mesure de garantir à long terme les prestations qu’elle a promises aux personnes assurées et aux bénéficiaires de rentes. PUBLICA place donc sa fortune dans des investissements qui lui permettent de dégager les rendements nécessaires au financement des prestations promises.

L’activité de placement est liée à des risques pour lesquels les investisseurs sont rémunérés par des primes de risque. Néanmoins, lorsqu’un investisseur place des fonds qui lui ont été confiés à titre fiduciaire, il ne peut les engager qu’en limitant certains risques. C’est la raison pour laquelle PUBLICA évite tout investissement dans les cas suivants: 1. lorsqu’il est vraisemblable que les risques à prendre ne seront pas rémunérés par le marché, c’est-à-dire quand ils n’en valent pas la peine; 2. lorsqu’il n’est pas possible d’évaluer à quel point le risque d’investissement est élevé et quels effets il pourrait avoir.

Mais comment faire avec des investissements qui pourraient être intéressants du point de vue économique mais dont il est difficile d’évaluer les risques? Car le but est bien de réaliser un rendement conforme au marché pour arriver à financer les prestations promises.

Les risques difficiles à évaluer sont souvent en lien avec les thématiques de l’environnement (E), du social (S) et de la gouvernance d’entreprise (G), autrement dit les domaines ESG. Depuis quelques années, le public, les investisseurs et les politiques sont de plus en plus attentifs à ces aspects. Or, grâce à une plus grande transparence et aux progrès réalisés dans la collecte et le traitement de l’information, les grands investisseurs peuvent désormais en tenir compte dans leur activité de placement.

Afin de repérer les risques difficiles à évaluer dans les domaines ESG et de mieux les estimer, PUBLICA procède chaque année à une analyse détaillée des risques ESG. Celle-ci porte à chaque fois sur un thème spécifique et a pour objectif de mettre en lumière les mesures qui permettraient de réduire le risque d’investissement jusqu’à le rendre acceptable afin de pouvoir réaliser les investissements correspondants.

A deux reprises déjà – en 2015 et en 2018 –, PUBLICA a consacré son analyse des risques ESG aux effets du changement climatique sur les placements, pour aboutir aux résultats notables suivants: 1. depuis 2016, PUBLICA n’investit plus dans les producteurs de charbon; 2. depuis le début de l’année 2020, PUBLICA dispose d’un indice boursier climatiquement efficace.

Contrairement aux indices boursiers connus, l’indice boursier climatiquement efficace ne prend pas seulement en compte les risques potentiels. Il a été élaboré tant en vue de profiter des opportunités que de réduire les risques. Il permet ainsi de sous-pondérer les investissements dans les entreprises qui ont une exposition négative (réduction des risques) et de surpondérer ceux dans des entreprises qui sont parfaitement préparées aux risques climatiques ou qui disposent de technologies ou de modèles commerciaux visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (valorisation des opportunités). Autre nouveauté apportée par cet indice boursier climatiquement efficace: il tient compte de différents scénarios climatiques qui intègrent également les opportunités et les risques physiques, garantissant ainsi une couverture aussi complète que possible du portefeuille d’actions.

Image d’illustration
Nous ne savons pas quelle sera la trajectoire effective du réchauffement climatique. En l’état actuel des connaissances, nous pouvons néanmoins formuler des hypothèses et les prendre en compte dans différents scénarios possibles. Les «scénarios climatiques» suivants, par exemple, sont envisageables:

Scénario climatique 1

Aucune mesure n’est prise pour contenir le réchauffement climatique et l’économie continue sa croissance au même rythme: dans ce cas,
il faut tabler avec des risques physiques considérables (et des conséquences tout aussi importantes en termes de coûts). Le réchauffement climatique non maîtrisé provoque irrémédiablement des effets de bascule* et cause, du fait des intempéries et de l’élévation du niveau de la mer, d’importants dommages aux bâtiments et aux installations de production.

*Effets de bascule du changement climatique:

  1. Le réchauffement climatique provoque le dégel de la couche de permafrost de la toundra, libérant le méthane qui y était retenu, ce qui contribue à aggraver encore l’effet de serre.
  2. Le réchauffement climatique entraîne la fonte de la banquise, augmentant les eaux de surface, qui au lieu de réfracter le rayonnement solaire comme la glace, l’absorbent, ce qui accentue encore le réchauffement.
  3. Le réchauffement climatique est à l’origine de périodes de sécheresse et de canicule qui affectent les forêts du monde entier, détériorant de plus en plus leur capacité à capter et à stocker le CO2.

Scénario climatique 2

Des mesures sont prises pour contenir le réchauffement climatique, mais elles sont tardives ou ont une portée limitée: si les entreprises et les investisseurs sont pris de court par des mesures non coordonnées et définies à brève échéance, les risques physiques restent élevés dans la mesure où les acteurs ne sont pas suffisamment préparés pour y faire face. Des taxes et des impôts supplémentaires viennent s’ajouter aux effets de bascule.

Scénario climatique 3

Des mesures effectives immédiatement sont adoptées et mises en œuvre: si les mesures prises sont coordonnées au niveau mondial et reposent sur une large assise, les acteurs ont suffisamment de temps pour adapter leur comportement. Le réchauffement climatique peut alors être contenu, si bien que les risques physiques restent modérés. Les entreprises et les investisseurs peuvent compter avec des coûts d’adaptation acceptables.

Pour pouvoir investir de manière responsable malgré cette évolution difficile à prévoir, les investisseurs ont besoin d’outils de pilotage à la hauteur de la situation. L’indice boursier climatiquement efficace en est un.
 
Afin de mieux apprécier les avantages offerts par ce nouvel indice boursier climatiquement efficace, il est bon de relever les faiblesses inhérentes aux indices boursiers existants:
  1. Il y a lieu de supposer qu’en raison de la complexité des effets du changement climatique, les opportunités et les risques à long terme en lien avec celui-ci ne sont pas suffisamment pris en compte dans les cours boursiers actuels.
  2. Il y a lieu de supposer que de nombreux investisseurs évaluent mal les risques en n’opérant pas de distinction entre les risques d’ordre réglementaire (impôts, interdictions, etc.) et les risques de nature physique (dommages aux bâtiments, pertes de production suite à des phénomènes météorologiques, etc.) pour les entreprises.
  3. Il y a lieu de supposer que les analyses de risque n’ont que trop peu intégré, jusqu’à présent, les possibles opportunités de la transition climatique (innovations dans les technologies, les services et les produits).

L’indice boursier climatiquement efficace gomme les faiblesses des indices boursiers existants, car il a été élaboré autour de trois paramètres:

  1. Il couvre les risques réglementaires: au nombre des risques réglementaires les plus significatifs figurent les mesures d’imposition destinées à financer la réduction des émissions de CO2.
  2. Il intègre les opportunités techniques: à l’échelle planétaire, il y a presque 100 millions de brevets déposés dans plus de 400 catégories visant toutes à réduire les gaz à effet de serre. Les entreprises innovantes et capables de s’adapter ont de l’avenir et sont autant d’opportunités pour les investisseurs.
  3. Il modélise les risques physiques liés à la météorologie (pertes de production et dommages causés aux bâtiments et aux installations) de même que les opportunités physiques qu’elle offre. Les changements climatiques peuvent par exemple permettre, grâce aux températures plus douces, de meilleurs rendements agricoles.

Clairement défini, l’indice boursier climatiquement efficace de PUBLICA est modulable, lisible et adaptable. C’est un outil de pilotage opérant pour gérer la fortune de manière responsable, dans l’intérêt des personnes assurées et bénéficiaires de rentes de PUBLICA.

PUBLICA attend de son indice boursier climatiquement efficace qu’il offre au minimum 30% de risques en moins et au minimum 30% d’opportunités en plus que l’ancien indice boursier, alors même que leur risque absolu reste comparable.

Sous licence de MSCI, l’indice boursier climatiquement efficace a été élaboré en étroite collaboration avec ce prestataire d’indices. Les données climatiques utilisées sont majoritairement prospectives et s’appuient sur les données officielles des gouvernements et d’organisations internationales reconnues. La fortune de PUBLICA placée en actions est investie dans plus de 50 pays et
9000 entreprises.
 
PUBLICA introduit progressivement cet indice boursier climatiquement efficace taillé sur mesure et mènera ce processus à son terme d’ici la fin 2021.

Caisse fédérale de pensions
PUBLICA

Eigerstrasse 57
3007 Berne
Suisse

La loi impose à PUBLICA d’informer les personnes qu’elle assure et celles à qui elle verse une rente. Nous continuerons donc de vous envoyer chaque numéro de notre magazine électronique. Le magazine électronique de PUBLICA est semestriel.