Publica Logo

N° 1 – 2020 Éditorial

N° 1 – 2020 Éditorial

Photo de Président de la Commission de la caisse  PUBLICA

Matthias Remund

Président de la Commission de la caisse PUBLICA

Chère lectrice, cher lecteur,

Plus rien n’est comme avant depuis que le Covid-19 nous a contraints à modifier fondamentalement notre comportement sur toute la planète, du jour au lendemain. Beaucoup d’entre nous n’ont compris qu’avec le temps quelles seraient les implications pour chacun et chacune d’entre nous. Et c’est compréhensible, car comment aurions-nous pu être préparés à une crise d’une telle ampleur?

Notre disposition plus ou moins grande à modifier notre manière d’agir en situation d’urgence dépend de notre attitude intérieure, de l’idée que nous nous faisons de notre rôle en tant qu’individu dans la communauté et dans la société ainsi que de notre volonté d’assumer la responsabilité qui en découle. Dans la crise que nous traversons en raison du coronavirus, la responsabilité est avant tout une question de «solidarité»: solidarité avec les personnes dont la vie est menacée, solidarité avec les personnes dont les moyens d’existence sont remis en question, solidarité avec le personnel médical qui s’occupe des malades jusqu’à épuisement.

La solidarité entre les générations est le principe fondateur du système de prévoyance suisse – explicite et entière dans le premier pilier, implicite et ponctuelle dans le deuxième: lorsque les caisses de pensions ne parviennent plus à atteindre l’objectif de rendement requis, la part des rendements effectivement réalisés qui vient cofinancer les rentes en cours est plus importante que celle portée au crédit des avoirs de prévoyance des personnes assurées sous forme d’intérêts. Au vu de l’allongement continu de l’espérance de vie des bénéficiaires de rentes et de la situation tendue sur les marchés financiers, cela perdurera – bien au-delà de la crise du coronavirus.

Il y aura un «après Covid-19». Que tout soit à nouveau comme auparavant est improbable. Mais on sait que les crises offrent aussi des opportunités. Sachons alors saisir l’occasion pour tirer les fruits de la crise actuelle en dépit des dommages qu’elle cause. Pour ce faire, nous devons – en tant que société, communauté, individu – repenser notre système de valeurs et nous poser ces questions: pour quoi nous sommes-nous engagés jusqu’à présent et pour quoi voulons-nous nous engager à l’avenir? Chez PUBLICA, nous nous mobilisons dans l’intérêt des personnes assurées et des bénéficiaires de rentes, parce que nous y sommes tenus par la loi, mais aussi par conviction. Nous n’y dérogerons pas non plus à l’avenir. PUBLICA continuera donc à investir la fortune qui lui est confiée de manière responsable et ne cherchera pas les profits rapides et risqués, mais des rendements durables. À long terme, cette position, alliée à une large diversification du portefeuille, réserve les meilleures chances de succès, de sorte que nous pourrons également faire face aux crises futures.

En réalité, chère lectrice, cher lecteur, j’aurais aimé, dans ces quelques lignes, vous présenter le nouveau directeur ou la nouvelle directrice de PUBLICA. Mais comme vous le devinez aisément, nous avons dû, en raison du coronavirus, reporter nos travaux de nomination à une date ultérieure au bouclage du magazine. Cela ne m’empêche toutefois pas, au nom de la Commission de la caisse, de remercier d’ores et déjà très chaleureusement le directeur sortant à la fin septembre 2020, Dieter Stohler, pour son engagement au cours de ces bientôt neuf années. À la rubrique «PUBLICA vous informe» de ce magazine, il revient sur son expérience chez PUBLICA et dévoile ses projets de prétendant à une retraite anticipée. Je te souhaite, cher Dieter, tous mes vœux de santé et de prospérité pour la suite de ton parcours. 

Quant à vous, chère lectrice, cher lecteur, gardez la santé et restez solidaires!

Matthias Remund
Président de la Commission de la caisse PUBLICA

Caisse fédérale de pensions
PUBLICA

Eigerstrasse 57
3007 Berne
Suisse

La loi impose à PUBLICA d’informer les personnes qu’elle assure et celles à qui elle verse une rente. Nous continuerons donc de vous envoyer chaque numéro de notre magazine électronique. Le magazine électronique de PUBLICA est semestriel.